Ce site web utilise des cookies pour vous distinguer des autres utilisateurs. Ceci nous aide à vous offrir les meilleurs services et à améliorer notre site web.


Your privacy is important to us. AGCO has therefore recently updated its privacy policy to give you a better understanding of the types of personal data we collect from you and how we use it. We recommend you to take a moment to read the updated policy available on http://www.agcocorp.com/privacy.html

Archives
Valmet 15 et Valmet 20
Historique

Les premiers pas de Valmet

Valmet 15 et Valmet 20

Les premiers pas de Valmet remontent en 1949, date à laquelle l’usine d’artillerie appartenant au groupe métallurgique de l’État Finlandais a construit son premier prototype de tracteur équipé d’un moteur mono-cylindre de 12 chevaux. Comme le prototype ne s’est pas révélé satisfaisant, les travaux de conception se sont poursuivis jusqu’en 1951 où la production en série des premiers tracteurs a marqué le début de l’histoire des tracteurs Valmet.

Le contexte de l’après-guerre illustre les conditions dans lesquelles la production des tracteurs Valmet a débuté. Comme les pièces des prototypes provenaient de l’ancienne usine d’artillerie, le châssis entre l’embrayage et la transmission étaient construits à partir d’un fût de canon. Les tracteurs étaient montés sur la ligne d’assemblage de l’usine de fusils de Jyväskylä. Les moteurs, exceptés pour les premiers prototypes, étaient construits dans l’usine de Linnavuori à Nokia, comme ils le sont toujours.

Une partie de cette série de 10 tracteurs a été testée sur des fermes et les machines ont rencontré un tel intérêt que 75 tracteurs ont été construits en 1952. C’est ainsi que la construction et la commercialisation du modèle Valmet 15 A a véritablement commencé.

Après la guerre, l’agriculture a connu une pénurie de machines agricoles, à cette époque l’Europe comptaient plusieurs dizaines de constructeurs de tracteurs. Le succès rencontré par le tracteur Valmet résultait de sa dimension parfaitement adaptée aux besoins des agriculteurs. Il se distinguait ainsi de ses concurrents. Le besoin en tracteurs plus petits était évident puisque le Valmet 15 avait la réputation de remplacer le travail de deux chevaux. La publicité de l’époque présentait également les outils pouvant équiper les Valmet, notamment une charrue (Fiskars), une herse (Rosenlew) et une faucheuse (Valmet). Fin 1953, Valmet avait construit près de mille tracteurs.

Valmet a répondu aux besoins de ses clients en augmentant la puissance du moteur et en montant un relevage hydraulique d’abord en option puis en standard. Ces améliorations apportées au printemps 1955 ont abouti au tracteur Valmet 20 perfectionné. Cette année-là, près de 2100 tracteurs sont sortis de l’usine dont 75 % de modèles Valmet 20. Les derniers tracteurs Valmet 20 ont été construits en 1962, date à laquelle les moteurs à essence ont cédé la place aux moteurs diesel. La production des Valmet 20 surnommés les ”petits Valmet” a atteint près de 10 000 unités.

Aujourd’hui, les tracteurs Valmet sont toujours aussi populaires qu’en 1950 parmi les collectionneurs. Le développement se poursuit également dans le cercle des initiés. Deux étudiants de l’école professionnelle Livia en Finlande ont finalisé leur diplôme avec le tracteur Valmet 20 BGB fonctionnant au biogaz et à l’essence.

Valmet 15 A / Valmet 20 specifications techniques

Modèle Moteur Puissance Vitesse Pneumatiques Masse Relevage
15 A 1,5 l/4-cyl 15 cv (2 000–2 200 r/min) 4,1–18 km/h avant 4×15”
arrière 8×24”
780 kg mécanique
20 1,5 l/4-cyl 19,5 cv*– 22 cv** (2 400 r/min) 4,1–18 km/h avant 4×15”
arrière 8×24”
900 kg hydraulique (option)

*(kérozène)  **(essence)

+1

Lire également