Ce site web utilise des cookies pour vous distinguer des autres utilisateurs. Ceci nous aide à vous offrir les meilleurs services et à améliorer notre site web.


Your privacy is important to us. AGCO has therefore recently updated its privacy policy to give you a better understanding of the types of personal data we collect from you and how we use it. We recommend you to take a moment to read the updated policy available on http://www.agcocorp.com/privacy.html

Archives
6 questions à Pirmin Cotti
Tracteurs Personnes

6 questions à Pirmin Cotti

 

1. Tu as tout juste 30 ans et as déjà fondé « COTTI Agrar Forst Kommunal » il y a plus 10 ans. Comment en es-tu arrivé là?

À l’âge de 14 ans j’ai décidé de faire un apprentissage de garde-forestier. J’avais en tête de suivre une deuxième formation dans l‘agriculture. Cependant, avec 5 frères et un père relativement jeune, participer ou même reprendre l’exploitation familiale n’était pas un projet réaliste. En 2007, j’ai ainsi créé mon entreprise individuelle et me suis spécialisé dans le pressage des balles pendant l’été. En hiver, j’effectuais des transports de bois. Peu à peu, des travaux communaux sont venus s’ajouter à mon emploi du temps : fauchage, entretien de talus et rénovation de routes non-goudronnées.

2. Y-a-t-il, avec une telle diversité, une journée de travail classique?

En principe, l’organisation de notre travail dépend de la saison. L’été, une équipe de deux personnes se consacre au pressage, la seconde équipe travaille à l’entretien des routes, ceci étant du à l’évolution de notre palette de prestations. Nous avons débuté dans la restauration de routes naturelles en 2014. Depuis, ce domaine a pris une telle ampleur qu’il génère aujourd’hui le plus gros chiffre d’affaires.

En hiver, ce sont surtout les travaux de transport forestier et de déneigement qui nous tiennent en haleine.

Naturstrassensanierung mit dem Valtra T214 Direct.
Remise en état de routes naturelles avec le Valtra T214 Direct.

3. Pour un agro-entrepreneur, les machines constituent un aspect important. Pourquoi avoir choisi Valtra?

À l’origine, je voulais tester le dispositif de conduite inversé pour les travaux avec fraise à neige. La simplicité du système m’a tout de suite convaincu. J‘ai donc commandé en 2017 le T214 Direct avec poste de conduite inversé et cabine forestière. Nous l’utilisons principalement pour les travaux lourds. Dans le domaine agricole, nous recherchions un véhicule plus léger et avons acquis le N174 Direct un an plus tard.

Auch Holztransport unter schwersten Bedingungen ist für den T214 Direct ein Kinderspiel.
Transport de bois avec le T214 Direct : un jeu d’enfant!

4. Deux tracteurs Valtra à un an d‘intervalle : par quoi as-tu été particulièrement convaincu?

En premier lieu par le fonctionnement en général : tout employé, même occasionnel, est très vite opérationnel et efficace. Ensuite, je souhaiterais évoquer certaines spécificités techniques: pour les machines utilisées dans les travaux publics, nous avons besoin d’une performance hydraulique élevée. Nos deux tracteurs sont équipés d’une pompe hydraulique en conséquence. Ils sont également équipés d’un frein moteur, élément indispensable dans notre région.

5. Quels sont, à ton avis, les arguments qui parlent pour Valtra?

Sécurité et ergonomie sont chez Valtra des points essentiels. C’est frappant au travail comme sur la route. Toutefois, pour moi, c’est la relation coûts/bénéfices qui fait vraiment la différence. Aucun autre fabriquant ne propose un produit comparable, répondant à nos exigences, dans la même catégorie de prix.

6. Pannes, réparations, défaillances : quelles ont été tes expériences au cours des deux dernières années?

Les véhicules sont souvent mis à rude épreuve. Le T214 réalise à lui seul jusqu‘à 1200 heures par an. À ce jour, nous n’avons pas eu de panne importante et cependant, surtout l’été, le support technique est primordial. Que ce soit à propos de notre concessionnaire, Andreas Mehli à Chur ou de GVS Agrar AG, je peux m’exprimer sans réserve : l’approvisionnement en pièces détachées est rapide et fiable. Même lors d’une panne pendant le week-end, nous avons reçu les conseils nécessaires au téléphone et pu reprendre le travail en l’espace de quelques heures. C’est aussi décisif !

L’entreprise « COTTI Agrar Forst Kommunal » est située sur la commune de Sur, à 1530 m d’altitude et  réalise des travaux pour le compte de tiers dans un rayon de 70 à 100 km. Pirmin Cotti, né en 1988, en est à la fois le propriétaire et le gérant. Son équipe compte trois salariés.

Pirmin Cotti, Geschäftsführer der COTTI Agrar Forst Communal.
Pirmin Cotti, propriétaire et gérant de COTTI Agrar Forst Communal.
Informations techniques de la série N Informations techniques de la série T

Lire également