Ce site web utilise des cookies pour vous distinguer des autres utilisateurs. Ceci nous aide à vous offrir les meilleurs services et à améliorer notre site web.


Your privacy is important to us. AGCO has therefore recently updated its privacy policy to give you a better understanding of the types of personal data we collect from you and how we use it. We recommend you to take a moment to read the updated policy available on http://www.agcocorp.com/privacy.html

Archives
Des machines toujours opérationnelles pour les travaux intensifs
Personnes Services

92 782 heures de travail et 184 entretiens

Des machines toujours opérationnelles pour les travaux intensifs

Originaire de Liminka dans le nord-ouest de la Finlande, Janne Seppälä a travaillé 92 782 heures sur ses tracteurs, totalisant ainsi 184 entretiens effectués à chaque intervalle d’entretien par Valtra.

– Lorsqu’on fait beaucoup de travaux intensifs avec les tracteurs, il faut très bien les entretenir. Pour les travaux professionnels, les machines doivent être fiables afin de fonctionner parfaitement. Avec les entretiens, on s’efforce d’anticiper les problèmes, mais malgré cela un problème peut toujours arriver, affirme Seppälä.

Seppälä possède actuellement les modèles T182 Direct, T202 Direct, T203 Direct et N163 Direct. Auparavant, il a travaillé avec des Valtra et des Valmet, notamment avec le modèle N142 Direct qui a déjà été remplacé par un autre tracteur. Seppälä possède une petite ferme, il réalise en prestation de service des travaux de déneigement et d’exploitation de tourbe.

Valtra service and contractor Janne Seppala
Janne Seppälä, entrepreneur, et son fils Anton discutent avec le technicien Tuomas Kontiokari. Seppälä connait bien les vendeurs de tracteurs et de pièces détachées et le personnel de l’entretien. Il discute avec eux de choses et d’autres et pas seulement de tracteurs.

Un tracteur séparé et remonté dans la journée

Tout peut arriver quand on travaille sur des machines. Les services d’entretien et de pièces détachées sont alors indispensables. Seppälä est très reconnaissant à l’égard de l’entrepreneur chargé de l’entretien, Reijo Kontiokari qui part justement à la retraite.

– J’ai toujours pu téléphoner au service aprèsvente et aux services pièces, même le weekend et le soir. Le travail était rapide. Par exemple, un jour il a fallu séparer le tracteur, et en moins de 24 heures, il était de retour au travail sur la tourbière. En une seule journée, nous avons eu le temps d’aller chercher le tracteur sur la tourbière avec la remorque, de le séparer, le réparer, le reconduire sur la tourbière, monter les roues jumelées et continuer le travail. Mon épouse est partie de nuit au centre de pièces détachées de Suolahti pour chercher un disque d’entraînement pendant que le tracteur était séparé.

Le plus important est de toujours éviter les problèmes quand c’est possible. Lorsque les tracteurs sont en pleine saison de travail sur la tourbière, l’entretien doit être parfois différé d’une centaine d’heures mais l’huile du moteur doit être remplacée au bon moment. Les pièces et les huiles sont toujours d’origine.

– Je ne sais pas si l’huile Valtra est la meilleure du monde, mais en tout cas elle convient aux tracteurs Valtra. Le recours à un entretien agréé et l’utilisation de pièces et d’huiles d’origine sont essentiels au niveau de la garantie et maintiennent la valeur du tracteur à un prix de cession élevé.

Seppälä n’hésite pas à contacter le technicien et le vendeur de pièces détachées. Si le tracteur affiche par exemple un code défaut, Seppälä prend alors une photo avec son Iphone, l’envoie au technicien et reçoit immédiatement une réponse appropriée à la situation.

0

Lire également