Ce site web utilise des cookies pour vous distinguer des autres utilisateurs. Ceci nous aide à vous offrir les meilleurs services et à améliorer notre site web.


Your privacy is important to us. AGCO has therefore recently updated its privacy policy to give you a better understanding of the types of personal data we collect from you and how we use it. We recommend you to take a moment to read the updated policy available on http://www.agcocorp.com/privacy.html

Archives
N’oublions pas ce qu’est l’agriculture
Services

N’oublions pas ce qu’est l’agriculture

Gérer une ferme, être un agriculteur, prend 24 heures par jour. C’est dans votre sang. Votre endroit préféré est au milieu des champs, dans la cour de votre ferme. Sentir la qualité, contrôler de manière optimale et améliorer les rendements du sol. En tant qu’agriculteur, vous ne voulez pas être derrière votre bureau trop longtemps ou participer à trop de tâches administratives, vous n’avez pas le temps pour ça. Vous devriez vous concentrer sur la production de vos cultures. Malheureusement, cela semble devenir de plus en plus difficile. L’industrie agricole est submergée par toute sorte de lois et règlements, ce qui vous détourne de vos activités de base et de votre passion.

Évidemment, les choses doivent changer, mais comment ? Il y a tellement de choses que nous ne pouvons pas contrôler, mais concentrons-nous sur ce que nous pouvons… En tant que fournisseur mondial de solutions de financement pour les équipements agricoles, nous surveillons le marché de près. En même temps, nous examinons également d’autres industries. Adopter une perspective transfrontalière nous permet de rester au fait des tendances mondiales. « La servitisation » est l’une de ces tendances. Un mot difficile pour désigner une solution financière au potentiel énorme.

Le potentiel de la servitisation

Alors que l’idée de servitisation était déjà là dans les années 1990, elle commence seulement maintenant à gagner un intérêt réel. Elle est sur le point de devenir la prochaine grande tendance dans l’équipement agricole. La servitisation conduit à la transition vers l’utilisation de produits et non la possession. La servitisation est déjà bien connue dans un large éventail d’industries, y compris l’automobile et le divertissement. Pourquoi est-elle si populaire? Parce qu’elle répond à l’évolution des besoins. Pour l’industrie agricole, elle peut aider les agriculteurs à mieux dépenser leur temps et leur argent. De nos jours, certains agriculteurs ne veulent pas posséder de matériel coûteux. Ils veulent plutôt avoir accès à de l’équipement au moment et à l’endroit où ils en ont besoin et utiliser des services d’entretien qui leur facilitent la vie.

La flexibilité et la liquidité sont la clé du succès

L’économie mondiale est tombée en récession. Beaucoup de secteurs sont touchés, y compris le secteur agricole. Il suffit de penser aux préoccupations environnementales croissantes et aux budgets requis pour suivre les évolutions numériques ou au manque d’employés qualifiés. Sans oublier le marché des exportations durement touché et la pression financière découlant de la baisse du prix des produits, des exigences en matière de conformité et de la concurrence des grandes exploitations qui possèdent des avantages sur le plan de l’efficacité.

C’est clair; les agriculteurs sont obligés de travailler différemment pour assurer leur succès futur. La souplesse et la liquidité seront essentielles à cela. La servitisation couvre les deux et peut donc être un coup de main intéressant. Les entreprises assermentées peuvent permettre aux agriculteurs de se concentrer sur leur champ, d’obtenir la transparence et la flexibilité des coûts et d’avoir accès à de l’équipement et à des services de pointe. La servitisation peut réduire le temps et les inquiétudes liés à l’achat et à l’entretien de matériel agricole. Cela semble bien, n’est-ce pas ? – mais comment pouvez-vous, en tant qu’agriculteur, en profiter ?

Comment pouvez-vous en bénéficier ?

Il y a 4 règles d’or, mais tout commence par changer votre état d’esprit; acheter ce qui s’apprécie et louer ce qui se déprécie. Cela permettra des gains d’efficacité et un accès continu aux technologies agricoles les plus récentes.

Première règle d’or :

Pensez au-delà de l’équipement et concentrez-vous sur les services qui améliorent votre entreprise. Cela vous permet de choisir une offre prédéfinie sur mesure, permettant transparence et prévisibilité des coûts de fonctionnement.

Seconde règle d’or :

Grâce à des solutions complètes, vous bénéficiez de l’utilisation du nouvel équipement tout en réduisant les risques de détention. Pensez par exemple au risque de ne pas profiter des gains de productivité découlant des nouvelles technologies de pointe. Ou de ne pas respecter les dernières réglementations en matière d’émissions.

Troisième règle d’or :

Les nouvelles technologies de Smart Farming ont le potentiel de vous mettre à l’avant-garde de l’agriculture. Cependant, investir dans ces technologies est souvent coûteux. Les nouvelles solutions de financement, comme les baux à service complet, rendent ces investissements plus abordables et réduisent les risques pour votre entreprise.

Quatrième règle d’or :

Enfin, commencez à bénéficier de plans de financement personnalisés qui correspondent à vos flux de trésorerie saisonniers. Cela vous permet d’obtenir un flux positif tout au long de l’année. Imaginez que vous pouvez commencer à payer après avoir récolté. Cela met moins de pression sur vos liquidités et vous permet de commencer à penser à des investissements stratégiques qui amélioreront le succès à long terme de votre entreprise.

La nouvelle réalité sera différente de celle d’avant la crise. Notamment, pour le secteur agricole. Mais regardons au-delà des limites et des défis, et pensons aux possibilités. La servitisation peut offrir un vrai coup de pouce. Cela vous permettra de vous concentrer sur votre activité principale et votre passion – produire de grandes récoltes – puisque c’est ce que devrait être l’agriculture.

0

Lire également